Le temps des catalans

El Punt Avui+. Logo.El Punt Avui+. Dimanche, 6 août 2017. Page 4.

Opinion. Point de Vue. Tribune.

Le temps des catalans.

Brauli Tamarit Tamarit. Équipe Mathématique de l’Histoire.

Traduction : Loto Perrella.

« La culture créée par nos ancêtres a supporté et encore supporte un intense travail de censure ».

Monastère de Sant Pere de Roda.L’historien Juli Gutièrrez Deulofeu, poursuivant la Mathématique de l’Histoire de son grand-père Alexandre Deulofeu, dans son œuvre et ses interventions il dit que les catalans nous avons l’habitude d’offrir des raisons exclusivement économiques pour justifier notre liberté en tant que nation, tandis que les raisons les plus importantes sont culturelles, considérant culture toute sorte de création, pas seulement artistique mais aussi philosophique et scientifique.

Selon Alexandre Deulofeu, les peuples du monde vivent dans des civilisations ou cultures qui se succèdent les unes aux autres, avec une durée maximale d’à peu pré 5100 ans, partagés en trois cycles d’à peu pré 1700 ans. Le premier cycle répète les traits basiques de la culture antérieure. Le deuxième cycle est celui de l’épanouissement et montre sa vraie personnalité. Le troisième cycle répète les traits basiques des deux cycles précédents. Chaque cycle est divisé en une première phase créative de fragmentation démographique d’environ 650 ans et une deuxième phase de grande unification d’environ 1050 ans, quand les grands empires apparaissent. Sont des exemples des cultures décrites, entre autres, la culture sumérienne, l’égyptienne et la grecque.

Sant Pere de Roda, épicentre de la culture romane.Deulofeu démontre que l’Empordà et le Roussillon, et par conséquent la Catalogne, sont, autour de l’an 800, le berceau du deuxième cycle de la civilisation européenne occidentale. Celle-ci est une réalité que, d’accord avec le journaliste David de Montserrat, mériterait d’être proposée dans un documentaire suivant Alexandre Deulofeu, l’historiador del futur (Alexandre Deulofeu, l’historien du futur). La première culture commence étant chrétienne, et donne lieu, avec ses vertus et ses défauts, aux fondements idéologiques de l’Europe occidentale, s’étendant dans les autres continents grâce à l’impulsion des découvreurs et colonisateurs européens, beaucoup d’entre eux catalans.

La vie moyenne approximative des empires est de 550 ans. Encore qu’il y ait des empires qui n’ont pas duré autant que l’empire espagnol jusqu’à présent, la civilisation européenne occidentale ou catalane a encore 500 ans du deuxième cycle, et 1700 du troisième.

Aujourd’hui 6 août, ça fait 85 ans que Lluís Maria Xirinacs est né, et 10 ans de son sublime Acte de Sobirania (Acte Souverain). Il fut un spécialiste de la connaissance humaine et créateur d’une œuvre vaste, dans laquelle il faut mettre en évidence le Model Global de la Realitat (Le Modèle Global de la réalité) – Globàlium . Aujourd’hui est aussi un bon présent, ce qu’il signifie et fournit la solidité croissante de l’équipe du chercheur Jordi Bilbeny, qui fait ressortir avec un style de détective que la culture créée au début par nos ancêtres a subi et continue à subir un intense travail de censure de la part des empires qui l’on dominée. Il souligne qu’il nous faut réaliser un travail tenace et méticuleux pour récupérer l’origine véritable de ses réalisations, applicable aussi à celles de chercheurs d’autres cultures persécutées, talles que la culture maya ou la culture indienne, permettant ainsi que l’humanité découvre la vérité cachée sous le tapis de l’histoire.

Lien de l’article original en catalan :

http://www.elpuntavui.cat/opinio/article/8-articles/1209835-el-temps-dels-catalans.html